Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/05/2012

Vraiment Autre Chose n°49 : Alec K. Redfearn

Eh oui , encore une emission particuliere , decidemment , aucune n'est banale ... et celle ci encore moins que les autres puisqu'elle est presque integralement consacrée au compositeur-chanteur-parolier-accordeoniste Americain Alec K. Redfearn à travers ses différents groupes et projets musicaux .

Une emission que vous pouvez bien sur ecouter ici :

 

 Vraiment Autre Chose n°49 - Alec K. Redfearn

 

ou telecharger là : http://www.mediafire.com/?z76287wjczy9376

Presqu'intégralement puisqu'en preambule , petite presentation du prochain concert Un Archet Dans Le Yucca à Toulouse , ce sera le 12 Mai , à Amanita Muscaria , 3 rue Viguerie avec les sentationels Grumpf Quartet de Bordeaux , trio plutot math rock mais pas que ... et les geniaux Dure Mere et leur noise in opposition , on demarre par ces derniers et le titre " Puede Matar " ou ce trio basse batterie bandoneon nous transporte litteralement , ensuite les Grumpfs nous offrent leur "Stravinsky on da rocks "

Et on passe au vif du sujet , Alec Kenneth Redfearn , né en 1970 à Providence (Rhodes Island , USA ) .

De son premier groupe , les "Space Heater " , ou il evolue en trio et soigne son sens de la composition , il ne reste helas aucun temoignage audio , mais c'est cette formation ou chacun apprend la maitrise de son instrument qui donnera naissance au premier vrai groupe d'Alec , l' Amoebic Ensemble .

 

amoebic.jpg

Un veritable ensemble , 7 musiciens , trompette , violon , basson , mandoline , percussions,batterie et bien sur accordeon . Un ensemble qui frappe un grand coup avec leur premier opus " Limbic Rage " paru en 1995 . Dans cet album, qui fleure bon les influences de Zappa ou Samla Mammas Manna , on traverse toute les influences du compositeur , free jazz , punk rock , musique contemporaine ou minimaliste , fanfare , musique de l'est , etc.... On apprecie ce melting pot avec le titre "Chapter 11 " , puis un titre plus hardu ou le basson est à l'honneur , le fabuleux " Mayday In The Tunnel/Waxing Neuralgic " .

cover_9551826122009.jpgOn se retrouve en 1997 , avec le deuxieme album de l'Amoebic Ensemble , tout aussi réussi , "Amoebiasis" , paru chez "Stupeur Et Trompettes " , le label francais de l'equipe du festival Mimi autour de Ferdinand Richard (ex Etron Fou Leloublan , qui perennise à travers ce festival , son label et l'asso , l'esprit originel de Rock In Opposition) . Un album savoureux et l'on se delecte des titres " Why Are We Whispering " , et du "Palindrome" , tres bel exercice de style , puisqu'il s'agit d'un palindrome musical , un titre qui peut etre lu dans les deux sens (exercice dont Henry Cow etait familier ) . Cet album sonne , hélas , le glas de l'Amoebic Ensemble , un troisieme album verra peut etre un jour le jour , mais l'aventure s'arrete donc en 1997 .

Pour laisser la place à un projet encore plus ambitieux : The Eyesores , le but ? , incorporer dans la mixture des touches de pop music , ainsi que des textes et donc du chant . Le premier album des Eyesores , le bien titré " May you dine on weeds made bitter by the piss of drunkards " aborde ce tournant avec un son plus punk rock comme dans le titre " Hateful Morning " , on passse ensuite au troisieme album " Everyman for himself , God against all " avec un tres bel instrumental "Heartpunch" .

alec_k_redfearn_eyesores.jpgLà , en 2005 , le groupe signe chez le prestigieux label americain Cuneiform Records , et sort, sous le nom Alec K. Redfearn and The Eyesores , le magistral " The Quiet Room , pas moins de 15 musiciens dans cet opus . Un album entier ou tout les titres s'enchainent et qui nous mene du rock au jazz en passant par le planant , le minimalisme et la musique contemporaine . On y retrouve des inspirations venues des musiques trad europeennes (flamenco, musique de l'est , fado, valse et musique traditionnelle indienne)  à la sauce Alec K.Redfearn, un bijou ! On en ecoute le morceau introductif " The Night It Rained Glass On Union Street " , suivi du superbe "Punjabi/Watery Grave " , danse indienne éméchée et hypnotique qui vire à l'emballement trash et cuivré , un bijou !

En 2006 , sort The Smother Party , avec un effectif plus reduit , un album où les voix sont plus en avant et un retour au format chanson , sauf dans l'extrait choisi , encore un delice , "Ginger Gin / Flight Of The Sims " , quant au titre qui conclue cet album , on le retrouvera en fin d'emission .

aleckblindspot.jpgEn 2007 , c'est la sortie d'un autre bijou " The Blind Spot " , dernier album de The Eyesores à ce jour , le coté vocal y est encore plus predominent , l'effectif est tres etendu puisqu'on retrouve dans cet album , Alec K. à l'accordeon , guimbarde, guitare slide, à la composition et au chant mais entouré de trois chanteuses ( dont la formidable Orion Rigel Domisse ), deux contrebasses , une vielle à roue ( Steve Jobe) , trois violons , une guitare , basson , cor en Fa , sax alto , et un batteur au style particulier Matt Mac Laren . Cet album débute par trois titres , puis une chanson cycle qui englobe les 8 titres restants " I Am The Resurrection And The Light  " , on se delecte des deux premiers titres de cette chanson cycle , deux titres enchainés "Blue On White " et "The Radiator Hymn "

On suit ensuite notre accordeoniste compositeur dans d'autres projets , tout d'abord au sein du Beat Circus , projet à beaucoup d'instruments , mené par Brian Carpenter qui nous propose une musique un peu folle et décalée qui nous mene du coté de Miriodor ou Cro Magnon , tiré de l'album Dreamland , le titre "The Rough Riders "

Barnacled , est un projet plus interessant , on y retrouve des memebres des Eyesores mais au service d'une musique moins ecrite , laissant la part belle àl'improvisation , et allant plus chercher du coté du jazz que du classique , un fort bel exemple , tiré de l'album Charles , " Tittle"

2e6atzk.jpgOn arrive ensuite à un pur chef d'oeuvre , une nouvelle fois composé integralement par le maitre , Exterminating Angel , par la formation Alec K. Redfearn And The Seizures . Cette fois ci , c'est un quatuor qui officie , une sorte de version compréssée des Eyesores , no y retrouve Alec K. à l'accordeon et au ukulele , deux instruments qui , mus par de nombreux effets de distorsion paraissent une guitare rock saturée , le resultat est bluffant , l'album le plus rock d'Alec ne contient pas de guitare.

Et c'est la moindre des reussites de cet album , extremement sombre , desespere et puissament rock , les melodies chantées par Alec et Orion Rigel Domisse glacent le sang de par leur pureté , la contrebasse de Chris Sadler y rajoute une profondeur bienvenue et le jeu à la fois tres basique et extremement varié de Matt McLaren contribue à faire de cet album un objet rare de l'histoire du rock . Et , helas , une piece unique , pour l'instant ce projet n'as pas de suite , raison de plus pour se delecter de cet album superbe Exterminating Angel , et on va pas s'en priver avec " Voice To Skull " et "Rise" , puis , enchainés , les troublants "Gesualdo" et " The Hole " . Quand on aime , on ne compte pas les titres ...

C'est ici qu'on laisse la discographie d'Alec K. Redfearn , un nouvel album des Eyesores etant prevu cette année , on s'en fera l'echo . En attendant , on a demandé à Alec de choisir un titre pour cnclure cette emission et le hasard a voulu qu'il choisisse " Hands Of The Juggler " , le titre 5 de l'album Gravity de Fred Frith , hasard puisque nous avions conclu l'emission n° 48 par les titres 4 et 6 de ce même album , les grands esprits se rencontrent.

Mais restez jusqu'au bout de l'emission , puisqu'apres le generique de fin , en cadeau bonus , vous aurez la joie d'ecouter " GutterHelmet Ascending " , un long titre d'une vingtaine de minute ou l'on retrouve en duo Alec K.Redfearn et le batteur Matt McLaren , titre issu d'un projet paralelle mais qui conclue l'album " The Smother Party "

On se retrouve tres vite , pour encore parler d'accordeon , d'ici là , portez vous bien

Manu et Stephane

Plus d'infos sur les actualités d' Alec K.Redfearn sur son site : http://aleckredfearn.com/

Pour vous procurer les albums des Eyesores ,mais aussi le must du canterbury,rock in opposition , experimental ou avant garde le site de Cuneiform Records : http://www.cuneiformrecords.com/

Pour Exterminating Angel , c'est chez Corleone Records http://www.corleonerecords.com/

06/09/2011

Emission n° 31 : En route vers Carmaux

Une presentation complete de toute la nouvelle programmation du festival Rock In Opposition de Carmaux , les 16,17 et 18 septembre 2011 .

Qu'est ce que le rock in opposition ? Reponse ici

Dans la joie et la bonne humeur , nous vous invitons a decouvrir ou redecouvrir les différentes formations composant l'affiche de ce festival immanquable.

Une emission , donc , elle même immanquable et que vous pouvez ecouter ici :

Vraiment Autre Chose n°31 - Carmaux 2011

mais que vous pouvez telecharger ici : http://www.mediafire.com/?v5ua9gnzni93inn

Un festival dont on aura beaucoup parlé cette année et ca nous parait primordial .Pour que ces musiques qui nous tiennent tant à coeur continuent à exister , il faut que ce type de festival ait lieu , que des programmateurs aient le courage de proposer ces affiches , pas vraiment bankables et que le public soit au rendez vous .

Nous , a Radio radio , on y sera , à ce rendez vous , pour vous proposer des entretiens , des rencontres et la diffusion d'une grande partie des concerts en direct.

En esperant vous y voir nombreux , pour que vivent ces musiques ... Manu et Steph

ps : Si cette emission vous a mis l'eau a la bouche et aux oreilles , vous pouvez vous procurer les precieux sesames sur le site de Rocktime ici  ( depechez vous , c'est moins cher en prevente que sur place )

ps 2 : En Fevrier dernier , nous recevions dans nos studios "londonniens " M.Besset , president de Rocktime et organisateur du festival , un long entretien avec lui sur son parcours , l'affiche du prochain festival , les femmes , le chiffre 13 , etc ... a réécouter ici

 

28/02/2011

Emission n°21 : Carmaux 2011 avec Michel Besset

Une emission exceptionelle pour ce n°21 , car ,pour la premiere fois depuis ses debuts il y a plus d'un an et demi , Vraiment Autre Chose recoit dans les studios quasis londonniens de radio-radio un invité et pas des moindres.

Michel Besset , puisque c'est de lui qu'il s'agit ,vient nous presenter l'affiche du prochain festival Rock In Opposition de Carmaux (16,17 et 18 septembre 2011) en tant que president de l'association Rocktime et co fondateur de cet evenement qui redonne vie à ce mouvement qui nous tient tant à coeur .Pour rappel,vous trouverez une longue définition du Rock In Opposition ici.

Plus de 2 h d'entretien à batons rompus entrecoupé d'extraits musicaux de la plupart des groupes protagonnistes du prochain festival. On parle pele mele de Magma,Henry Cow,Leo Férré,de Belgique,des femmes,de la surprise dans la musique,des premiers festivals RIO,j'en passe et vous laisse la surprise sur cet entretien passionnant que je vous invite à ecouter ici :

  Vraiment Autre Chose n°21 - Carmaux 2011 entretien avec M.Besset

Mais vous pouvez aussi la telecharger pour ecouter plus tard ici : http://www.mediafire.com/?sc1b1rbl1qc80dk

L'occasion pour nous aussi de vous recommander chaudement non pas un disque pour une fois mais un livre en tout point passionnant : L'épopée du Rock Noir de Daniel Loddo.Le sous titre "chronique des musiques actuelles dans le Carmausin et Midi -Pyrénées " a des airs de "chevaliers paysans du lac de Paladru " mais les amateurs d'histoires dans l'Histoire (de la musique) y trouveront amplement leur compte.On y retrouve du debut des années 70 à nos jours une poignée d'individus passionnés et determinés à faire venir la culture dans le bassin minier autour d'Albi et Carmaux nottament qui n'etait pas vraiment une destination pour les groupes de rock de l'epoque."On etait tous un peu fous " dit M.Besset dans l'emission à propos de cette epoque à laquelle il rencontra Michel Grezes de l'association Tartempion à Albi qui lui mit le pied à l'etrier pour organiser ses premiers concerts à Carmaux.Un chapitre hilarant sur le premier concert organisé à Carmaux : Gong.Le groupe arrive dans un bus à 2 etages avec un grand lit à l'etage,un dse musiciens est déguisé en cornichon,David Allen pêche à la banane dans le public (et ferre le maire de Carmaux),un musicien androgyne fait la tournée des bars (on peut facilement imaginer le choc des cultures dans les bars d'une ville miniere en 74).Des anecdotes de ce type , je pourrais vous en narrer bien d'autres donc je vous renvoie à ce livre qui raconte l'histoire de Michel Grezes ,le grand initiateur,Michel Besset et bien d'autres qui ont insufflé à cette region l'arrivée d'artistes rock innovants et audacieux et créé un terreau musical dans une region qui ,de prime abord ,n'etaient pas promises à telle fête.Un livre en tout point passionnant paru chez Cordae et achetable en ligne ici même

Et bien sur c'est l'occasion d'ecouter tout plein de bonnes musiques à commencer par Thierry Zaboitzeff , le bassiste d'Art Zoyd qu'on retrouve avec un projet différent Dr Zab vol 2 (The fantomastic band) et une musique plus douce et délicate .L'extrait : Ainsi ecrivait Marco Polo.

On enchaine ensuite avec ceux qui ouvriront la journée du dimanche : Vialka .Marylise Frechevile (batterie,chant) et Eric Boros (guitare,chant) ,un duo atypique pour une musique riche et surprenante  - un premier extrait :Do What Now ? (Succes Planetaire International -2008) - et des paroles saugrenues -2eme extrait : Les Singes Merdiques (tiré de l'album split avec les Israeliens de Kruzenstern I Parohod,2006).

On retrouve ensuite avec plaisir les Finlandais d'Alamaailman Vasarat ,qui seront aussi la le dimanche avec un extrait de leur dernier album Huuro Kolkko : Mielisaurus.Les musiciens : Erno Haukkala (trombonne),Miika Huttunen (piano,clavier,melodica),Teemu Hanninen (batterie)Marko Manninen et Tuuka Helminem (Violoncelles) jouent selon leur propre définition du Kebab-casher-jazz-film-traffic-punk

Le point d'orgue de la premiere soirée sera le spectacle intitulé Once Upon A Time In Belgium qui réunira pour la premiere fois sur une même scene Univers Zero,Present et Aranis (18 musiciens pour cette creation specialement preparée pour le festival).On retrouve donc Aranis et ses musiciens : Liesbeth Lambrecht (violon) , Marjolein Cools (Accordéon),Stjin Denys (guitare),Jana Arns (flute)et Joris Vanvinckenroye (contrebasse) qui est aussi le compositeur, avec un extrait de leur dernier opus Roqueforte (Atrock ,2010) sur lequel Pierre Chevalier et Dave Kermann (Present) sont deja invités.Le titre : Roque .On s'ecoute pour l'occasion les 6 premieres minutes de La Faux d'Univers Zero (album Heresie,1979) .

C'est d'ailleurs l'occasion pour nous de saluer le label Italien Altrock qui produit plein de groupes formidables comme les Italiens de Yugen , qui seront la le samedi et dont on ecoute un extrait du dernier album Iridule (2010) : Becchime.

On continue ensuite avec nos amis de Jack Dupon .C'est vraiment nos amis ,ils ont vu ce blog,nous ont contacté ,ils aiment bien notre emission et ,ca tombe bien , on aime bien leur prog rock puissant et granguignolesque qu'ils nous servent avec brio depuis leur premier album "L'echelle du desir "(2007,Musea).C'est d'ailleurs un extrait de cet album intitulé "Oppression "qu'on va ecouter maintenant.On salue les musiciens : Gregory Pozzoli (guitare,voix) , Thomas Larsen (Batterie,voix),Arnaud N'Doihoma (Basse) et Phillipe Prebet (guitare,chant) et on chroniquera leur petit dernier "Demon Hardi" tres bientot .

On termine notre decouverte de ce cru 2011 de belle facture (désolés pas eu le temps de passer Christian Vander Solo ,Gargantua et Panzerballet )avec le trio Bordelais Grumpf Quartet (oui c'est bien un trio) . Les musiciens : Manu Larralde (batterie) , Gabi Larralde (basse) et Laurent Toulouse (guitare) définissent leur musique comme "un cri de macaque fou transcrit en musique par un robot du futur obsessionnel. Nul doute qu'on en reparlera tres bientot.

On n'oubliera pas au passage la surprise de cette edition:le chanteur belge Arno , peu proche de la définition originelle du rock in opposition,mais lui même un artiste en marge peu habitué aux concessions commerciales,avec un titre de son album French Bazaar, La vie est une partouze.

On se separe avec la piqure de rappel de l'emission precedente et c'est Robert Wyatt qu'on retrouve en concert au Royal Drury Lane Theatre avec le titre "memories" joué avec les musiciens de son superbe album Rock Bottom (voir ici )

C'etait une bien belle soirée , merci encore à Michel Besset,des invités comme lui ,on en voudrait tout le temps.En esperant que ca vous ait plu,amitiés progressives.      Manu et Stephane .

Toute la programmation du festival jour apres jour et les liens my space vers les groupes et des billets à acheter en ligne et des infos pratiques,tout ca c'est sur le site de Rock In Opposition : ici même