Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/07/2012

Vraiment Autre Chose n ° 51 : Lars Hollmer's night

Une emission totalement exceptionelle pour ce numero 51 puisque nous terminons notre trilogie autour de l'accordeon dans les musiques progressives avec un long portrait du fabuleux accordeoniste et compositeur suedois Lars Hollmer.

Une emission toute en groupe , en solo , en fanfare ou en duo que vous pouvez ecouter ici :

Vraiment Autre Chose n°51 -Lars Hollmer Night

ou bien telecharger là : http://www.mediafire.com/?ox6k2vp0ggal8b2

Mais un historique s'impose

Lars Hollmer voit le jour en 1948 , son premier rapport à la musique viendra d'un cithare offert par sa grand mere et transformé aussitôt en cithare préparé . A la fin des années 60 , il cree la formation Samla Mammas Manna ( nom intraduisible en Francais mais signifiant apparemment " collectons l'argent de Maman " ) , quelque part entre folk débridée , jazz et rock progressif .Dans ce groupe , Lars Hollmer ne joue pas encore d'accordeon , mais du clavier et du chant . Les repetitions et enregistrements sont fait au "ChickenHouse " , studio d'enregistrement construit par Lars Hollmer dans sa maison à Upsalla ( Suede )

 21482.jpgLe premier album , eponyme , de Samla Mammas Manna sort en 1971 . Le propos est encore un peu balbutiant , mais cet album contient des perles comme le "Circus Aparatha" , qui debute l'emission . Les musiciens , Lars Hollmer , donc , mais aussi le batteur Hasse Bruniusson et le bassiste Lasse Krantz , sont rejoint par le guitariste Coste Apetrea qui apporte une touche eminement zappaienne à la musique de Samla des le deuxieme album Maltid (repas) ,une merveille  sortie en 1973 . Merveille dont on s'ecoute alors deux extraits , l'epique "Dundrets Fröjder" suivi de l'amusant "Sister System" . Cette formation sortira deux albums de plus ( dont l'incomparable Klossa Knapitatet ) .

En 1976 , Lars Hollmer rejoint le groupe Ramlösa Kvällar , quintet folk world music , avec entre autre le trompettiste Kalle Ericksson et le sax Ulf Wallander , qui sort son unique album en 1978 , Night without Frames . Quoique bien faite , cette formation restera surtout pour etre la premiere au sein de laquelle Lars Hollmer joue de l'accordeon . Un titre pour preuve : "Den Maskulina Mystiken".

Pendant ce temps , Coste Apetrea quitte Samla pour rejoindre le groupe du guitariste Yuka Tolonnen . Son remplacement par Eino Haapala entrainera un changement de nom , le groupe s'appelle alors Zamla Mammaz Manna . Leur premier album contient un disque de compos , dont on s'ecoute "Profession is the amateur's glue" . Et un disques de pistes improvisées qui leur vaudra les felicitations de Chris Cutler et Fred Frith , du groupe Henry Cow , et leur integration au sein du mouvement Rock In Opposition ( voir notre emission à ce sujet )

220px-FredFrith_AlbumCover_Gravity(1980).jpgDu reste , c'est avec eux que Fred Frith enregistrera la face A de son deuxieme album solo Gravity . pour la petite histoire , il debarque à Uppsala avec des partitions pour les musiciens, peine perdue , ceux ci , totalement autodidactes , ne lisent pas la musique . C'est donc de memoire que cet album sera enregistré , album qui compte parmis les chef d'oeuvre du mouvement Rock In opposition ,témoin l'extrait " Don't Cry For Me "

En 1981 , sort le deuxieme et dernier album de Zamla Mammaz Manna : Familjesprickor ( Family Cracks ) , comme en temoignent les notes du livret , un album fait dans une periode de transition , avec une musique moins optimiste que d'habitude, mais tout de meme quelque belles réussites comme le " Painting Short Story "

V15309.jpgEino Haapala et Lars Hollmer creent alors le collectif Von Zamla , groupe à geometrie variable , qui sort son premier album Zamlanaramma ( 1982)  en quartet , puis devient sextet , avec entre autres le bassiste Wolfgang Salomon et l'oboiste bassoniste d'Univers Zero : Michel Berckmans , pour le deuxieme No Make Up ( 1983) . Le meilleur document à ce jour de la musique de Von Zamla reste un live à Breme , sorti en 1999 par le label Cuneiform Records sous le titre 1983 . On l'apprecie d'ailleurs avec le morceau "Harujänta "

Pendant ce temps , au Chickenhouse , Lars Hollmer compose et enregistre ses premiers efforts solo . Un premier album sort en 1981 , XII Sibriska Cylkar . La musique de Lars Hollmer y est alors de la "musique pour accordeon " , matinée de folk scandinave , avec quelques touches de bizarrerie , mais il faudra attendre d'autres albums pour y retrouver la folie et l'avant gardisme de ses debuts avec Samla . Cet album contient une petite piece mélancolique , ecrite apres la disparition de son oncle , et qui restera comme l'une des oeuvres les plus jouées de Lars : "Boeve Psalm" .

3 autres albums suivront , dans lesquels Lars Hollmer affine son propos et nous propose des titres plus étoffés et des experimentations sonores . Pour preuve " Skiss Till Jazz " ( Fran Natt Idag , 1983) et l'excellent album Tonoga , sorti en 1985 , album conseillé pour decouvrir la musique de Lars Hollmer et dont on ecoute le premier titre , l'intriguant "Onk Kch Onk Kch "

images?q=tbn:ANd9GcRg5Mb9YMZMYPwK9jFm-SpoGORCjMG3T03Evp3w93QJxwT-QkTYcl6pHTC80w1985 , une date importante pour le musicien puisqu'il crée son premier groupe , autour de ses compositions , les titres de Samla et autres etant le fruit de co composition . Le Lars Hollmer Group , devenu le Looping Home Orchestra , sortira en 1987 l'album Vendeltid , un pur bijou , ou les petites pieces melancoliques alternent avec des compositions riches et emballantes telles que " Uflykt Med Damcykel "

Extremement prolixe , Lars Hollmer compose aussi des musiques pour films , ballets , pieces de theatre , entre autre avec le bassiste de Von Zamla Wolfgang Salomon . Il rejoint aussi les deux souffleurs de Ramlossa Kvallar dans un groupe de la meme veine mais nettement plus abouti : Fem Sokker Em Skatt . Dans leur unique album paru tardivement ( 1995) , les musiciens adaptent , entre autre , des pieces du folklore roumain , comme dans l'extrait choisi "Hangul"

Separé puis recréé , le Looping Home Orchestra en est à sa quatrieme formation en 1992 , il comporte Hollmer , Haapala , Lasse Krantz , Fred Frith , Jean Derome , multi instrumentiste quebecois , et le clavieriste de Fem Sokker ... Olle Sundin . C'est sous cette formation que sortira l'album Door Floor Something Window , qui assemble des titres live entre 93 et 95 . Encore un bijou hautement recommandable , un des albums phare du compositeur , ainsi le titre "Quickstep" .

6133cO8dQNL._SL500_AA300_.jpgLars Hollmer est le premier musicien choisi par l'accordeoniste Guy Kluvescek pour son projet de quintet d'accordeon nommé l' Accordion Tribe . S'y rajoutent le slovene Bratko Bibic ( Begnagrad , Nimal ) , la finlandaise Maria Kalaniemi et l'autrichien Otto Lechner . Cette formation alterne compositions originales et adaptations de pieces ecrites precedemment par ses membres . 3 albums verront le jour , comme autant de bonnes nouvelles , les themes sont alors extremement enrichis , l'alchimie fonctionne à merveille et on ne sait plus ou donner de l'oreille avec tout ses contrepoints , canons , fugues et autres . Pour etayer notre propos , un titre de Lars Hollmer : " Lila , pas du valse " ( sea of reeds , 2002 , deuxieme album du quintet ) , une compo de Guy Kluvescek "Swither " (Sea Of reeds ), et une de Bratko Bibic " Encore deux W " ( Lunghorn Twist , 2006 , troisieme album )

Le huitieme album solo de Lars Hollmer , Andetag , lui vaudra une grande reconnaissance et meme un Grammy Award Suedois . Enregistré dans le nouveau ChickenHouse , l'ancien ayant ete demoli , Lars lui même batira le nouveau , on y retrouve Lars en multi instrumentiste ( Piano , clavier , melodica , accordeon , percussion ) et ses fideles compagnons de jeu tels que Wolfgang Salomon , Michel Berckmans ou Hasse Bruniusson , encore une reussite , en temoignent les deux titres tres Samlaïens "Cirkus I " et "Cirkus II "

Lars+Hollmer+-+%255B2000+SWE%255D+-+Utsikter.jpgOn est alors en 1999 et un nouveau projet voit le jour , plus tourné vers une musique de chambre neo classique : Utsiker . Cette formation enchainera les concertsdans les pays de l'est avant de sortir un album , tres reussi lui aussi en 2000 . trois extraits pour notre plus grand plaisir , le classisant "Augustins Tema " , le surprenant " Drums ,mmmh " et le fantasque "Voilapuk " , ecrit pour le groupe Volapük ( groupe francais créé par le batteur d'Etron Fou Leloublan : Guigou Chenevrier )

Mais un fait innatendu se produit au Chickenhouse en 1998 , Lars Hollmer retrouve Hasse Bruniusson , Coste Apetrea et Lasse Krantz pour une reformation de Samla Mammas Manna . L'album Kaka parait , on y retrouve la folie et l'inventivité des debuts , au service d'un son pour le moins daté ( guitare , batterie) qui en gache un peu le propos. La reformation sera de courte durée puisque le batteur Bruniusson quitte le groupe peu apres , remplacé par la suite par le batteur Japonais des Ruins , Tatsuya Yoshida . Un album live est édité " Dear Mamma " (2002), on en ecoute une "nouvelle"composition , le "Tredje Ikarien";

Un batteur Japonais au sein d'un groupe Suedois des années 70 reformé ? L'histoire a de quoi intriguer , mais des connections sont nées entre la Suede et le Japon des 2000 . A ce moment là , Tatsuya Yoshida et le clarinettiste Wattaru Ohkuma invitent Lars Hollmer au Japon pour une serie de concerts

340835. Emballé par les rencontres , il y retourne l'année suivante pour une serie de concerts avec un sextet japonais ( dont les musiciens deja cités et , entre autre , la violoniste Yuriko Moukojima ) , et l'enregistrement d'un album , principalement d'adaptations de compositions anterieures : Sola : Lars Hollmer Global Home Project ( 2002 ) , deux exemples formidables , " Parallel Angostura " et " Trampumpa "

En 2001 , les Ruins debarquent au Chickenhouse , pour une session d'enregistrement , n'en restera que le tres improvisé "Friedman session2 " qu'on retrouve sur le live Dear Mamma , et dont on ecoute une courte sceance . Pour en finir avec cet album là , un des titres les plus marquants de SMM : Langt Ner i Ett Kaninhal ( way down a rabbithole)

En 2003 , Lars Hollmer re - retourne au Japon pour une serie de concerts en duo avec la violoniste Yuriko Moukojima , qui donnera naissance à l'album Live and more , ou l'on retrouve des titres precedents mais réarrangés pour l'occasion , dont l'emballant " Svang Battre"

Des connections se sont aussi créé entre Lars Hollmer et le Quebec , nottament à la suite de concerts du Looping Home Orchestra et de l'Accordion Tribe . Il collaborera entre autre à un album du groupe Miriodor ( Parade ) . Et on le retrouve en 2004 dans une petite auberge intimiste de St Fortunat , pour un concert en trio avec jean Derome mais aussi le batteur Pierre Tanguay . le concert se termine et Derome propose d'inviter des amis pour un autre concert le lendemain. On retrouve donc notre trio , accompagné d'une fanfare foutraque de 19 musiciens , la Fanfare Pourpour . Donc , tout naturellement , en 2006 , un album de compositions de Lars Hollmer joué avec la fanfare sort , sous le nom de Karussel Musik.

Encore une grande réussite , les compos de Lars Hollmer trouve tout leur sens dans cette formation . Un tres grand album tres hautement recommandable , on en tentendra "Inte Qanta " , une fabuleuse adaptation du mythique "Boeve Psalm " et un titre tout aussi emballant "EyeLiner"

baea0052294d3bd2bcc27e31a9d761f6-300x300.jpgMais Lars Hollmer ne se contente pas d'adapter ses titres avec des sextet , des fanfares ou en duo , il continue ardemment de composer au Chickenhouse et sort en 2007 ce qui sera son dernier album de son vivant , le sombre Viandra . On y retrouve toute la bande à Lars au service de pieces sombres et melancoliques . Le propos y est si noir que certains y verront l'expression d'un album conclusif , à tort . En attendant , un peu de noirceur avec les titres "Konstig" et "Strutt" . Cet album sera edité au Japon et aux Etats Unis par le label Cuneiform . Un titre de l'edition Japonaise disparaitra , on l'a retrouvé , il est pour vous , il s'intitule "Folkvandreslat "

Deux autres inedits , c'est cadeau , ca fait plaisir . C'est au sein de l'album Haiku Urbaines , compilation de 29 titres d'une minute , ou l'on retrouve Fred Frith , Tom Cora , Iva Bittova , Tatsuya Yoshida , Bratko Bibic , etc... . Les deux haiku de Lars Hollmer : "Lat Minute " et "Quickstep"

Helas , affaibli par un cancer , et obligé d'annuller des tournées e l'Accordion Tribe , Lars Hollmer decede en decembre 2008 , laissant derriere lui une discographie riche et eclectique de pres de 40 ans de carriere.

Viandra , son dernier album , n'etait pas destiné à etre le dernier , puisque Lars Hollmer travaillait à assembler des pieces de 2002- 2008 , pour un autre album , qui se voulait le pendant optimiste de Viandra , With Floury Hands . la maladie l'ayant empecher de mener ce projet à bien . Fort heureusement , son fils Gabriel , aidé et encouragé en ce sens par Steve Feingenbaum , le directeur de Cuneiform Records, compilera lui meme ces pieces , et c'est en 2012 que sort cet album posthume ; le format de compilation de titres qui en est le cd , nous permet de decouvrir des petites pepites au depens d'une reelle cohesion d'album , comme par exemple " Crazy stuff " et " Okjack "

HollmerFloury.jpgLe cd sortira avec un dvd , ou l'on retrouve entre autres , un concert donné par Lars Hollmer au festival Artrock de Gouveia en 2006 . Avec l'aimable autorisation de Cuneiform , c'est par deux titres extraits de ce dvd que nous concluerons cette emission et cette biographie , deux titres de Lars Hollmer interprétés en duo avec le bassoniste Michel Berckmans , son ami de toujours , " Utflykt Dem Damcykel " et " Inte Qanta "

 

Voilà pour cet historique , en esperant que cette emission vous ai plu et que vous ayez eu plaisir à decouvrir ou redecouvrir les compositions de ce musicien essentiel, il nous tenait à coeur de lui consacrer une emission complete , on se retrouvera debut juillet , et , en attendant , portez vous bien et recevez l'expression de notre amitié ..... progressive

 

Manu et Stephane

ps : pour vous procurer les albums de laers Hollmer , Von zamla , etc ... c'est chez Cuneiform records ici

 

30/06/2011

Emission n°29:Initialement Bubu , et puis en fait aussi Gorky Zigotic Mynci et Yolk

Eh oui , pardonnez moi ce jeu de mot facile mais c'etait le premier sujet : le groupe Argentin Bubu et son chef d'oeuvre Anabelas . Puis Steph nous presente les Gallois de Gorkiy Zygotic Mynci et leur pop music tres "Canterburienne " et on finit en beauté et en puissance avec les Dunkerquois de Yolk .

Une bien belle edition 29 que vous pouvez réécouter ici :

Vraiment Autre Chose n°29 - Bubu , Yolk , Gorki

mais aussi vous pouvez la telecharger pour l'ecouter plus tard ici : http://www.mediafire.com/?2m80i036g331cfm

 

488986.jpg?FTR=7&CELL=200%2C200&QLT=67&CVT=jpegMais pour commencer , bien sur , notre traditionelle piqure de rappel sur l'emission precedente qui traitait , entre autres , des musiques de films et on retrouve avec plaisir Fred Frith avec un extrait de "Rivers and Tides " , musique originale composée par l'ancien guitariste d'Henry Cow pour le film du même nom : un documentaire sur Andy Goldsworthy , un paysagiste adepte du "Land Art " , l'art éphemere .On ecoute ici la "part 3 " , autour de Fred Frith (guitare, berimbao, violon, piano, samples) , on retrouve  Wolfgang Stryi (clarinette basse, sax soprano),Karoline Holfler (Contrebasse) et Bernd Settelmeyer (percussions)

Ensuite , on vient au vif du sujet , Bubu .La genese de cet album Anabelas (paru en 1979 ) est pour le moins interessante , elle est racontée par le compositeur Daniele Andreoli dans la jacquette du cd , je vous en livre la substantifique moelle : Il nous faut nous replacer dans l'epoque , les musiciens de Bubu sont les enfants de la génération de  l'Institut Di Tella , sorte de centre culturel auto géré à Buenos Aires ,qui a vu passer toute l'avant garde artistique Argentine masi aussi une ecole de sciences sociales qui se voulait un contrepoint au pouvoir Péroniste . La fermeture de cet institut debut 70 n' a pas freiné la vague de créativité qu'il avait lancé et accompagné et au milieu des années 70 se crée le groupe Sion autour du bassiste compositeur Daniele Andreoli avec 6 autres musiciens dont le saxophoniste Wim Forstman.

299836.jpgWim Forstman (au centre de la photo avec son sax et ses belles bachantes ) incitera Andreoli a écrire ses compositions et a s'entourer de meilleurs musiciens capables de les jouer . Ceci etant dit , Andreoli s'isole et amorce l'ecriture de son chef d'oeuvre "Anabelas " tandis que WimForstman se livre a un casting afin de s'entourer des musiciens adequats à la hauteur de l'oeuvre de son ami . La demarche est poussée a l'extreme puisqu'Andreoli lui même cede sa place à la basse pour se consacrer a cent pour cent a l'ecriture . C'est un travail long et fastidieux et quand parait l'album Anabellas (1978 chez EMI ) , le groupe n'existe quasiment plus , ce sera leur premier et dernier album , et quel album !

images?q=tbn:ANd9GcSpcYoCIY4JWaCswI2ghZHR-wB_TPl6A6KZiVJ2HF_l611DCpqf&t=1On s'en rend compte avec l'extrait choisi , le premier titre de l'album , une longue suite d'une vingtaine de minutes intitulée " El Cortejo De Un Dia Amarillo " , Andreoli se reclame de King Crimson , mais aussi de Messaien et de Stravinsky ( Ces influences réclamées nous amènent aussi du coté de Magma , periode Kobaïa ) . Les musiciens sont donc Wim Forstman au sax (grand ordonateur du casting de musiciens et seul rescapé donc de la formation originelle ) , Sergio Polizzi au violon , Cecilia Tenconi à la flute, piccolo et flute basse, Petty Guelache au chant , Eduardo Rogatti à la guitare ,Eduardo "Polo" Corbella à la batterie et c'est à Eduardo "Fleke" Folinoque revient l'honneur de remplacer Daniele Andreoli à la basse (et avec brio,c'est le moins que l'on puisse dire . Cet album ne s'incrit pas vraiment dans la veine prog Sud Americaine et nous renverrait plutot à la scene jazz rock prog Italienne (on pense à Osanna entre autres ).Un petit bijou à consommer sans moderation.

On poursuit avec les Gallois de Gorky Zygotic Mynci et on termine avec les Dunkequois de Yolk .Mais j'en dirais plus plus tard.

Argentine , Pays De Galles, Dunkerque : L'internationale Vraiment Autre Chose sera le genre humain ? D'ici la , bonne ecoute et a tres vite .

                                                          Manu et Stephane

29/01/2011

Emission n°19 : La Nuit Du Rock In Opposition

Eh oui depuis le temps qu'on en parlait , la nuit du Rock In Opposition (R.I.O pour les intimes) a enfin eu lieu le jeudi 27 à 21h .

 Plus de 3h 30 de direct , une emission de tres haute volée à  ecouter ici:

Vraiment Autre Chose 19 - La nuit du Rock In Opposition

 Un petit conseil pratique : appuyez play puis pause pour laisser l'emission en memoire tampon (barre grise) vous pourrez ainsi avancer  ou reculer à votre guise

Vous pouvez aussi telecharger cette emission pour la réécouter plus tard ici : http://www.mediafire.com/?z2j2422fqahyiyy

ou là : download

Vous trouverez à la fin de ce post la playlist détaillée de cette édition . Mais auparavant , un petit historique s'impose .

1- Génèse d'un festival

Au commencement il faut parler de Henry Cow,groupe Brittanique fondé en 1968 par deux étudiants de Cambridge : le guitariste Fred Frith et le saxophoniste-organiste  Tim Hodginson.Tres vite,leur musique integre des rythmes impairs et developements complexe.Ils se forment aux techniques de compositions avancées et en créent même ( Pour exemple,le theme du morceau "Ruins" est ecrit en palindromme ,c'est à dire qu'on peut le lire dans les deux sens - une technique inspirée de l'OuLiPo ).L'idée etant ,entre autres , d'ecrire une musique au dessus de leurs capacités musicales afin de progresser plus vite en repoussant les frontieres du possible . 

cover_45241026102008.jpgEn 1971 , le groupe trouve sa structure de base avec l'arrivée du batteur Chris Cutler ,du bassiste John Greaves et du saxophoniste Geoff Leigh  et en 1973 sort le premier album d'Henry Cow : Leg End  chez Virgin , qui est à l'epoque une jeune maison de disque audacieuse tres presente sur le Canterbury Rock (Hatfield and the north , Robert Wyatt,etc...) 

Paralellement à ce gout pour la composition ecrite à l'extreme ,le groupe développe une tendance diametralement opposée : l'improvisation totale . Le groupe se separe de Geoff Leigh ,remplacé pour l'album suivant par Lyndsay Cooper , une oboïste - bassoniste . C'est donc un virage musical qu'effectue le groupe s'emancipant ainsi de l'ecole de Canterbury et de l'influence jazz outre atlantique pour composer une musique plus "européenne" et influencée par les compositeurs classique du 20 e siecle ,un premice de ce qu'on appellera par la suite : le "rock de chambre

Ils rentrent en studio en 1974 pour l'album Unrest avec beaucoup moins de materiel que pour le premier et laissent parler leur gout pour l'improvisation (n'allez pas dire à Henry Cow que c'est King Crimson qui a le premier introduit la composante improvisée dans leur musique et leurs concerts , c'est un propos -par ailleurs faux -qui les fait bondir) . Leurs improvisations vont plus loin que celles de King Crimson : la ou KC improvisait sur scene sur les themes de morceaux deja ecrits ou de futurs titres , les impros de Henry Cow n'ont pas ce but la ,ils abandonnent même le canevas du rock pour une musique plus experimentale,bruitiste.L'album Unrest  est la parfaite illustration  de ce paradoxe entre structuration extreme et totale deconstruction qui est la marque de fabrique de Henry Cow puisque la face B de ce disque est entierement dévolue à l'improvisation en studio .

Henry+Cow.jpgHenry Cow fusionne ensuite avec le groupe de folk song Slapp Happy le temps de deux albums . Cette rencontre , nottament avec la chanteuse Dagmar Krause s'averera cruciale pour le groupe qui publie en 75 un de leurs chef d'oeuvre : In Praise Of Learning .Un autre tournant capital pour un groupe jusque la quasi instrumental puisqu'à la musique radicale s'ajoute sur cet album , par la voix de Dagmar Krause, un propos tout autant radical avec une denonciation de l'inhumanité du systeme capitaliste et marchand et un appel au soulevement des masses.Car les henry Cow sont des fervents militants d'extreme gauche ,pronant la revolution par la musique (changer le monde en changeant la musique ) , organisant nottament en 72 des concerts de soutiens aux mineurs anglais en lutte .En exergue sur la pochette d'In Praise Of Learning , cette phrase de John Grierson : Art is not a mirror ,it's a hammer (L'art n'est pas un miroir,c'est un marteau )

Leur demarche et leur musique rencontrent en Angleterre un echo somme toute relatif et Henry Cow multiplie les tournées en Europe ou le public est plus sensible à leur musique . Ils tourneront nottament avec Area ou Magma et rencontreront aussi des formations plus meconnues et tout aussi talentueuses . Ils enregistreront aussi plusieurs lives avec Robert Wyatt , lui meme sur Virgin et surtout grand militan de la cause sociale . Avec Virgin , justement , la fin est proche , c'est une periode ou comme le dit la formule "les directeurs artistiques des  majors sont remplacés par des directeurs commerciaux " , fni la prise de risque , on table sur des groupes qui vendent .    

Il faut se replonger dans l'epoque ,il y a peu de station de radio , pas encore Internet bien sur,les programmation des grandes salles sont gérées par les major companies et ce revirement de l'artistique vers le commercial sonnera le glas du Rock Progressif , ou tout au moins l'acceptation innovante du genre ,les groupes subsistant étant contraint de vendre , on recherche le tube (Genesis , Yes , etc... ) et l'audace n'est plus au rendez vous.L'omniprésence des grands dinosaures du prog et l'uniformation du son en radios,concerts,etc.. amenera à l'eclosion du Punk , une revolution musicale par la simplicité : retour aux carcans "pop" couplet -refrain mais en plus rapide et en plus "crade " . A l'inverse , le Rock In Opposition serait plutot une revolution par la complexité.

concerts1xh.jpgVirgin ,donc,refuse de distribuer le double lp "Concerts " de Henry Cow (un album pour le moins experimental et bruitiste ou le groupe se livre à des longes plages interminables d'improvisation - cf le concert à Malmo entierement joué .... dans le noir ,toutes lumieres éteintes) . Henry Cow casse donc son contrat avec Virgin et réflechie à la possibilité de promouvoir et developper la musique en dehors des circuits commerciaux . C'est la que germe l'idée du festival.

 

Le dimanche 12 mars 1978 , henry cow et leur manager Nick Hobbs (ancien roadie du Captain Beefheart) organisent donc le festival Rock In Opposition au New London Theatre : l'affiche : 

RIOPoster.jpg

 Sur la petite étiquette en bas de l'affiche ,on peut lire Five Rock Groups the record companies don't want you to hear ( 5 groupes de rock que les majors ne veulent pas que vous entendiez)

C'est l'idée même de ce festival , donner à entendre une musique ou plutot des musiques "différentes" .Pour ce faire , Frith et Cutler ( qui sont à l'initiative du projet ) invitent 4 formations venus des 4 coins de l' Europe et avec qui ils ont lié des affinités musicales,politiques et humaines (et pour la plupart peu difusées dans leur pays d'origine)

stormy-six-1974.jpgLes Italiens de Stormy Six ,pour commencer , voient le jour en 1966 à Milan  . C'est au depart un groupe de rock Psyché (qui fera la premiere partie des Rolling Stones ) qui, se tourne rapidement vers la "protest song ".A l'instar d'Henry Cow , ce sont des fervents militants d'extreme gauche et leurs chansons rencontrent un franc succes dans une scene musicale Italienne bien tournée vers la "sinistra " -la gauche (Area,Osanna,PFM,etc...) .Leur album Un Biglietto de Tram en 75 sera a ce titre un tres grand succes , et certains titres deviennent des hymnes de manif et seront beaucoup repris. Ils créent nottament en 74 une coopérative de production : L'Orchestra dans le but de promouvoir les musiques non commerciales , jazz rock,avant garde,politiques etc...Ils tourneront avec Henry Cow en 1975 . Ils inviteront ces derniers à rejoindre L'Orchestra à la suite de la brouille avec Virgin .2 autres albums verront le jour avant le festival.Le magazine Anglais Melody Makers fera de Stormy Six la "star" du festival RIO et en parlera comme un groupe fondamental leur offrant ainsi une reconnaissance internationale à un moment ou le public Italien ne cesse de leur reclamer de jouer encore et toujours les titres de Un Biglietto de Tram. 

rock in opposition,henry cow,fred frith,chris cutler,tim hodginson,dagmar krause,lindsay cooper,samla mammas manna,lars hollmer,coste apetrea,hasse bruniusson,univers zero,daniel denis,roger trigaux,michel berckmans,stormy six,franco fabbri,etron fou leloublan,ferdinand richard,guigou chenevrierLes Suedois de Samla Mammas Manna sont le fruit de la rencontre entre le pianiste clavieriste et accordeoniste Lars Hollmer et le batteur Hasse Bruniusson . Avec le bassiste Lasse Krantz , ils publient en 1971 leur premier album éponyme ou on retrouve deja leur gout pour l'improvisation , une sorte de folie débridée , et des themes alambiqués venus tout droit du folklore Scandinave . Mais c'est avec l'arrivée de l'excellent guitariste Coste Apetrea que le groupe trouve son rythme de croisiere et son son : une musique extremement écrite , des themes franchement hilarants et des chants criards . Une musique qui peut evoquer Franck Zappa ( ce qui est le cas de beaucoup de groupe tant Zappa aura au cours de sa longue carriere embrassé des styles de musiques totalements différents).Ils publient avec C.Apetrea leurs deux chef d'oeuvres Maltid (73) et Klossa Knapitatet ( 74) . Klossa Knapitatet semble être une homophonie suedoise de Krossa Kapitatel (cassons le capital) mais d'autres interpretations sont valables et ce groupe n'est pas franchement engagé politiquement .Pour moi , Samla Mammas Manna est à la musique ce que les Monthy Phytons etaient au cinéma . Chez SMM , la technique est au service de l'humour et de la folie ce qui en fait un groupe rare et precurceur.C'est plus leur gout pour l'improvisation qui leur vaudront l'amitié de Cutler et Frith et l'invitation au festival

etronfou.gifDeja par leur patronyme , les francais d' Etron Fou Leloublan annoncent la couleur et se veulent une alternative à une scene francaise un peu stagnante. Etron Fou était un groupe iconoclaste, aux morceaux très écrits, avec une grosse influence dadaïste. Le nom du groupe était un pied de nez aux groupes très sérieux de l’époque, Magma, Gong et consorts. C'est au debut en 1973 un trio composé de Guigou Chenevrier ,batterie,Ferdinand Richard , basse et chant et Chris Chanet,saxophone et voix ,ils débutent en premiere partie de Magma mais ne sortiront leur premier album qu'en 1977 " Batelage " qui oscille entre le rock,le punk et l'experimental avec nottament un titre sololo brigida qui est un long solo de batterie et percus.C'est un des fer de lance du batteur Guigou Chenevrier que de considerer que la batterie ne doit pas être réduite à son coté rythmique mais a aussi un role mélodique.Il poussera tout au long de sa carriere cette idée sortant même un album avec deux autres batteurs (intitulé "les batteries").Ils ont un succes somme toute confidentiel dans leur pays comme la plupart des protagonistes de R.I.O.

uzheresie.jpgC'est d'aileurs aussi le cas des belges de Univers Zero. Le batteur Belge Daniel Denis était auparavant leader du groupe Arkham plutot orienté Canterbury.En 1972 , il integre pour une tournée Magma , puis en fin de cette meme année ,il rejoint les hollandais de Supersister . Deux groupes à l'esthetique diametralement opposée,et à l'ecoute d'Univers Zero , nul doute que la noirceur Kobaïenne l'aura plus influencé que la folie des bataves susnommés . Mu par l'envie de jouer sa propre musique , Daniel Denis forme le groupe Necronomicon (un nom qui fleure bon la gaieté ) avec son acolyte Roger Trigaux (guitare) et Claude Deron (trompette).Pour la création d'Univers Zero,Trigaux et Denis se sépareront de Claude Deron au profit du bassoniste Michel Berckmans,s'eloignant ainsi du free jazz vers une musique plus "classisante" à l'instar d'Henry Cow quelques années plus tot.Mais la démarche est ici plus poussée  avec ici l'arrivée de violon(s) et d'un harmonium et Univers Zero pose les bases du "chamber rock" (rock de chambre) avec ses deux premiers albums : 1313 puis Hérésie .Une musique sombre et comme alourdie,Hérésie sera décrit comme l'album le plus sinistre de tout les temps.La musique est ici lente,souvent morbide et les musiciens jouent tout habillés de noir.

 2 - Du Festival au mouvement 

Donc le festival se déroule,parfaitement.Bien qu'ayant attiré un public plutot parsemé,450 entrées,c'est aux yeux des participants une vraie réussite.Ils ont pris plaisir à jouer ensemble et des affinités se créent.L'affluence aux concerts n'etant pas l'obsession premiere de musiciens jouant telles musiques. Par ailleurs,ce festival fera un peu parler de lui dans la presse.Les musiciens décident de continuer à collaborer ensemble et rendez vous est pris en Decembre 78 en Suisse pour considerer les bases de cette collaboration et du mouvement Rock In Opposition.

Vous l'aurez compris,on ne peut pas vraiment parler d'un "son R.I.O" . D'Henry Cow à Stormy Six et surtout d'Univers Zero à Samla Mammas Manna , il y a un monde.On peut trouver quelques points communs comme cette fameuse orientation vers les grands compositeurs classiques du 20 eme siecle et l'adjonction à une formation rock d'instruments issus de ce repertoire mais ce serait oublier la folie inhérente aux Samla et dans une autre mesure à Etron Fou.

Non,ce qui rassemble ces musiciens c'est plus un etat d'esprit par rapport à la musique et au statut de musiciens .Chacun cherche à faire avancer la musique sans la moindre compromission marchande et , bien que totalement différente ,chacun poursuit sa démarche musicale jusqu'au bout.Tout ces groupes ont aussi le point  commun d'être distribués dans des petites structures indépendantes.Quant aux musiciens,il n'y a pas de stars et chacun se retrouve tour à tour roadie,colleur d'affiches ou cuisinier.Cet etat d'esprit collectif et solidaire est une des marques de fabrique de la scene R.I.O y compris apres la dissolution du mouvement originel.

En Decembre 78 , les cinq groupes se réunissent donc à Kirchberg , en Suisse , pour reconsidérer Rock In Opposition comme un mouvement,ou plutot un collectif d'entraide et d'echanges basé sur une marginalité assumée et le refus de toute  compromission avec le systeme.Le but: refuser que le disque ne soit qu'un objet marchand et creer un reseau international à la marge du "mainstream" et des majors companies .Des tournées collectives sont organisées ainsi que 4 autres festivals R.I.O pour les années à venir : à Milan (Stormy Six) , Uppsala (Samla Mammas Manna),Bruxelles (Univers Zero) et Paris (Etron Fou Leloublan).Il est aussi décidé qu'afin que le mouvement reste viable,le nombre de groupes participants devra resté limité.Chris Cutler établit 3 criteres fondamentaux du mouvement:

1 - L'excellence musicale (évaluée par le collectif )

2- Agir et travailler en dehors du "business " de la musique

3 -Avoir un engagement social dans le rock,une approche sociale

Sur ces criteres, trois nouveaux groupes sont choisis pour le prochain festival (Milan , avril 79) : Art Zoyd ,le groupe créé par le bassiste-violoncelliste Thierry Zaboitzeff qui,apres un premier album aux couleurs plutot zeuhl partira vers les experimentations electroniques . Aksak Maboul ,les francs tireurs belges menés par le clavieriste et percussioniste Marc Hollander et Art Bears.

Pour parler d'Art Bears,il faut reprendre l'histoire d'Henry Cow.Car peu avant le premier festival des dissensions musicales apparaissent dans le groupe.Ils rentrent en janvier 78 en studio (à Kirchberg,d'ailleurs)mais les sceances studio aboutissent à deux projets distincts: un repertoire de chansons signées Frith - Cutler qui donnera le premier album d'Art Bears (avec toujours Dagmar Krause au chant) : Hope and Fears et un repertoire d'instrumentaux composés par Tim Hodginson et Lyndsay Cooper qui donnera le dernier (et pas le plus mauvais !) album d'Henry Cow : Western Culture.

Le deuxieme festival Rock In Opposition se déroule donc du 26 avril au 1 mai au theatro d'el Elfo à Milan . RockInOpposition_flyer_1979.jpg

Tout comme le premier,ce festival est une grande réussite et à son issue les 7 groupes se réunissent à nouveau et c'est la que des grands points d'achoppement apparaissent.

Franco Fabbri (Stormy Six )affirme que pour être éfficace , le mouvement doit s'inscrire dans le mouvement social et ne plus être une sorte de club auto-protégé.Son désir est d'ouvrir le mouvement vers une organisation contre-culturelle plus large en y intégrant des acteurs,des ecrivains,des peintres,d'autres musiciens et d'autres sortes de musiques.Les autres sont plutot peu emballés par ce qui deviendrai une sorte d'Art In Opposition et craignent qu'une ouverture plus large délaie l'esprit premier du mouvement.S'ensuivent des discussions animées ou Stormy Six reprochent à Univers Zero de ne pas respecter le troisieme critere de R.I.O (l'engagement social) et d'etre plus axés sur la forme que sur le fond ce à quoi Univers Zero repond en traitant Stormy Six de "populistes"(Stormy Six marche tres bien en Italie et les groupes aux propos engagés y sont légion).Bref,les discussions n'aboutissent pas,le mouvement se délite et seuls les concerts d'Upsalla et Bruxelles auront lieu (avec des groupes invités en plus)

3 - Le Rock In Opposition est mort ... Vive le R.I.O !

Même si le mouvement Rock In Opposition aura duré au final peu longtemps,il aura marqué un tournant dans l'histoire des musiques progressives (et de par la dans l'histoire de la progression de la musique).La preuve aura été faite qu'une organisation musicale pouvait exister en dehors des circuits traditionnels et même apres sa dissolution ,la plupart de ses acteurs en ont fait perdurer la "substantifique moelle".Personne ne s'est "rangé" et chacun aura a sa facon continuer sa demarche.

Univers Zero verra le depart apres ses deux premiers album de Roger Trigaux qui créera sa propre formation Present tourné vers une esthetique un peu plus rock (les 2 premiers albums de Present sont 2 chef d'oeuvres).A noter que c'est Roger Trigaux,en compagnie de Michel Besset qu'on recevra dans une emission à venir, qui créera en 2007 le festival Rock In Opposition de Carmaux , festival dans lequel on retrouve l'esprit des premiers : un public parsemé mais venant des 4 coins du monde (on y croise des Hollandais,des Allemands,Des Canadiens,des Espagnols,des Américains,etc... Les musiciens donnent une conference ouverte au public entre chaque concert et vendent eux meme leurs albums dans le hall d'entrée et chacun assiste a tout les concerts) . Univers Zero,apres avoir beaucoup tourné,nottament dans les pays de l'Est ou ils auront une grande influence sur des musiciens déja nourris à Stravinsky ou à Bartok.De nombreuses formations de "rock de chambre" issu des anciens pays de l'est se réclament d'Univers Zero (Rational Diet -B ielorussie- Pikapika Teart-Sibérie) se séparera en 1986,Daniel Denis sortira deux albums solos ,tournera comme musicien additionnel avec Art Zoyd avant de reformer U.Z uniquement pour des albums studio.En 2004,30 ans apres sa formation,Univers Zero reprend enfin la scene,ils seront d'aileurs au prochain festival Rock In Opposition de Carmaux sur scene avec les groupes Aranis et Present pour un spectacle intitulé Once Upon A Time In Belgium.

Samla Mammas Manna verra le depart de Coste Apetrea ,parti retoindre la formation du guitariste Jukka Tolonen.Il sera remplacé par Eino Haapala et le groupe s'apellera à present Zamla Mammaz Manna,et apres un album entierement dévolu à l'improvisation,enregistrera deux autres albums avant que Z.M.M ne devienne Von Zamla pour deux albums (avec dans ses rangs M.Berckmans d'Univers Zero).Lars Hollmer continuera une riche carriere solo ponctuée de nombreux albums ou l'on retrouve  son sens de la mélodie bien sentie dans des projets plutot avant garde ou au contraire plutot "musique pour accordeon".Toujours curieux et actif dans cette scene,il collabore entre autres avec Miriodor ou Volapuk,je ne saurais que trop conseiller "Looping Home Orchestra "ou l'on retrouve à ses cotés ,entre autres Fred Frith.Samla Mammas Manna se reformera dans son set original (avec Coste Apetrea) pour un album Kaka (1999) où l'on retrouve avec plaisir la folie et l'originalité des debuts. A noter qu'à la suite d'une brouille avec Hasse Bruniusson,c'est Yoshida Tatsuya le batteur des Ruins qui assurera les tournées qui suivront.Du reste,Samla est un groupe tres apprécié au Japon et il existe même un groupe de "covers" qui s'apelle Samla Pappas Manna.Apres un dernier album solo "Viandra" Lars Hollmer disparait en decembre 2008.

Etron Fou Leloublan est le groupe qui survivra le plus longtemps apres la fin du mouvement . En 1979 sort l'album live "en public aux etats unis d'Amerique" avec nottament une reprise de la java des bombes atomiques ou Ferdinand Richard montre d'etranges similitudes vocales avec Boris Vian.C'est Fred Frith (sur l'album solo duquel ils apparaissent sur la face A) qui produira leurs deux albums suivants.Toujours peu reconnu en France ,ils multiplient les tournées à l'etranger ,on notera un concert en 1984 à Rejkjavik avec aussi Fred Frith (!) et John Zorn et un petit groupe en premiere partie , les Sugarcubes dont la jeune chanteuse n'est autre que Bjork.Ils tourneront aussi dans les pays de l'Est et auront une grande influence sur la scene Tcheque nottament (Combo FH , Uz Jsme Doma etc...) .Le groupe se separe en 1986.Ferdinand Richard continue à multiplier les collaborations (Fred and Ferd - nottament avec Fred Frith (il est partout !!!) )et crée à St Remy de Provence , le festival MIMI (mouvement international des musiques innovatrices) en 1986 ,la premiere edition acceuillera le dernier concert d'Etron Fou.Malgré un echec commercial cuisant ,le festival continuera à se derouler (Il se situe maintenant sur l'ile du Frioul ,au large de Marseille.Ferdinand Richard aura cette phrase magnifique : "J'organise des concerts ou il y a parfois plus de micros que de spectacteurs". Guigou Chenevrier continue sa carriere de batteur-mélodiste pour quelques albums solo (signalons "le batteur est le meilleur ami du musicien") ,puis le projet "Les Batteries" qui réunit 3 batteurs et plus recemment le quartet Volapuk.

Stormy Six sortira en 1980 son album le plus abouti : Macchina Macheronicca avec l'ancienne bassiste d'Henry Cow Georgie Born.S'en suivra une tournée en RDA ou le décalage entre leur propos et le communisme officiel distillé par le régime créera l'incident.Stormy Six se sépare en 1982.On notera par la suite une collaboration avec le groupe de rock avant garde allemand Cassiber (qui compte en ses rangs le batteur Chris Cutler) intitulée Cassix.Ils se reformeront en 1993 et continue à tourner de nos jours.

Apres la fin d'Henry Cow,Art Bears sortira 3 albums dont l'excellent "The world as its today" dans la meme veine de protest song radicale.Ils se sépareront avant de se reformer en 2008 et surtout en 2010 avec les 3 musiciens d'origine plus des invitées pour un magnifique concert "Art Bears Songbook" au festival RIO de Carmaux.Chris Cutler crée en 1978 le label "Recommended Records" pour publier le premier album d'Art Bears.Recommended Records , dont le logo est une faucille rouge,devient le reseau de distribution d'artistes RIO ou assimilés.En assurant la promotion et la distribution d'artistes marginaux , Cutler prolonge l'esprit du mouvement apres sa dissolution (a ceci pres ,comme il le dit lui même que les artistes RIO etaient choisis par un collectif , et qu'il est le seul a choisir les artistes de son label ) et signera des groupes majeurs de la scene RIO années 80 comme Conventum,The Muffins ou encore Débile Menthol.

Fred Frith ,à la fin des années 70,  se rend à New York où il collabore principalement avec des artistes de la scène avant-gardiste musicale dont  Eugene Chadbourne ,John Zorn ou Tom Cora et où il fonde les groupes Massacre (avec Bill Laswell et Fred Maher) puis Skeleton Crew avec Tom Cora ,News From Babel,The Work il multiplie les collaborations et production d'albums.Il apparait entre autres sur le deuxieme album d'Aksak Maboul,sur deux albums d'Etron Fou (qu'il produira aussi).A la demande du label des Residents,il réalisera ses 3 premiers albums solo sur lesquels il invitera les Zamla Mammas Manna,les Muffins,Etron Fou Leloublan et Massacre.On le retrouve pres de Zorn dans "Naked City" , avec Lars Hollmer dans "Looping Home Orchestra" dans les années 90.Lister tout les projets et collaboration de ce grand monsieur prendrait des pages et des pages.

C'est ainsi que le Rock In Opposition devient un genre musical à part entiere.Genre qui englobe les groupes fondateurs du mouvements,les groupes qui en sont dérivés ou ceux qui s'en revendiquent ainsi que ceux publiés par les nombreux labels dont on a parlé,ou invités aux festivals.Vous l'aurez compris,ce terme englobe donc des formations tres différentes musicalement à l'instar des 5 premiers groupes mais mues par le même refus de compromission musicale et la volonté d'exister en dehors des sentiers battus.Certains groupes se retrouvent même affilié à ce mouvement sans jamais en avoir entendu parler avant.Il faut ici rendre hommage à tout ces gens qui ont fait que cette facon de concevoir la musique et cet etat d'esprit puisse perdurer y compris au prix de sacrifices financiers.

Voila , je pense avoir été à peu pres complet.Je voudrais ici remercier certaines personnes qui m'ont aidé à preparer cette emission et ce blog au premier rang desquels Paul Yves Bourand que je remercie pour sa gentillesse et sa disponibilité (encore cet esprit RIO ) mais aussi Claude Supersister et Alec de Progressia.Citer aussi le superbe livre d'Aymeric Leroy (qui entres autres asssure les conferences d'apres concert du festival RIO de Carmaux et assure le site Calyx ,spécialisé dans le Canterbury) : Rock Progressif (paru chez le mot et le reste ).Sans oublier le magazine "Traverses" ,le magazine des musiques autrement différentes et leur site internet.

La Playlist In Opposition

Au cours de cette émission , vous avez pu entendre:

1- Henry Cow "Nirvana for mice" (Leg End ,1973)                                      

2-Henry Cow "Nine funerals of the citizen king " (Leg End 1973)               

3- Henry Cow "Bittern Storm Over Ulm (Unrest 1974)                               

4- Stormy Six "Macchina Macheronicca " (Macchina Macheronicca 1980)

5- Samla Mammas Manna "Ingenting " (Klossa Knapitatet 1974)              

6-Samla Mammas Manna "Liten Dialektik " (Klossa Knapitatet 1974)          

7 - Samla Mammas Manna "Langt Ner I Ett Kaninhal (Klossa Knapitatet)  

 8- Etron Fou Leloublan "Io prefero" (Les poumons gonflés 1982)             

9-Etron Fou Leloublan "Pas l'sou" (les poumons gonflés 1982)                

10 -Etron Fou Leloublan "Et qu'cet air là " (les sillons de la Terre 1984)  

11- Univers Zero "L'etrange mixture du dr Schwartz " (Uzed 1984)           

12 -Univers Zero "Bonjour chez vous " (Ceux du dehors 1982)                

13 - Art Zoyd "les fourmis" (Symphonie pour le jour ou bruleront les cités)

14 -Aksak Maboul "Cuic Steppe"(11 danses pour combattre la migraine 1977)

15 - Art Bears "Rats and monkeys " (Winter songs 1979)                

 16 - Present (belg) "Ersatz" (Le poison qui rend fou 1983)                        

17 - Pocket Orchestra ( Us) "Imam Baldi" (Knebnagauje 1979)                 

18 -The Muffins (Us) "Angle Dance" (185 paru en 1980)                          

19- Conventum (Queb) "La belle apparence "(Le bureau central des utopies1979)                                                                                                

20 - Debile Menthol (Suisse) Stamoïd cousu (Emile au jardin patrologique 1981)

21 - Debile Menthol "Go Jaunit" (Emile au jardin ... 1981)               

 22 -Debile Menthol "Bou de mou "(Battre campagne 1984)                       

23 -Begnagrad (slovenie) "Whistling Ursula " (Begnagrad 1982)               

24 -Naked City "Krazy Kat " (Radio 1993)                                                 

 25 -Naked City "Gob of Spit " (Grand Guignol 1991)                                 

26 - Miriodor (queb) "Le lanceur de couteaux " (Jongleries élastiques 1995)

 27 - Miriodor "La polka des spheres "(Mekano 2001)                      

28 -Lars Hollmer Looping Home Orchestra (suede) "Quickstep" (Door Floor Something window 1995)                                                                 

29 - Mr Bungle (Us) "Ma meeshka Mow Skwoz " (Disco Volante  1995)    

30 - Volapük (FR) "Boom Boom "(Where is Tamashi 2003)                      

31 -Volapük "Nouvelle vague " (Where is Tamashi 2003 )                         

32 -Alamaailman Vasarat (finlande ex -Hoyry Kone) "Lentava Mato"  (Kaarmelautakunta 2003)                                                                          

33 -Zakarya (Fr) "Tentative d'épuisement d'une mélodie Yiddish " (413 A paru en 2006)                                                                                             

34 - Kruzhenstern I Parohod (Israel) "Mishegene Parovoz " (The Craft of primitive Klezmer 2003)                                                                             

35 - Rational Diet (bielorussie ) "Dear Kontrabandist " (At Work 2009)                                                                                                          

36 - Aranis (Belg) "Forte" (Roqueforte 2010)                                               

37 - Aranis "Ps" (Roqueforte 2010)                                                            

38 -Jean Louis (Fr) "Tartaglia " (Morse 2010)                                            

Et enfin,on se separe à la fin de cette longue nuit avec                              39 - Sleepytime Gorilla Museum  "Sleepytime " (Grand opening and closing 2001)

Voila ... En esperant que cette emission vous aura plu . N'hesitez pas à envoyer vos commentaires ici même ou à mailto:vraiment.autre.chose@radio-radio.net.

ET on se retrouve dans 15 jrs pour une emission speciale live. On reviendra plus tard sur le festival RIO de Carmaux en compagnie de Michel Besset . D'ici la portez vous bien.

Amitiés ..... en opposition            Manu et Steph

 

 

 

14/12/2010

Emission n°16 : Robert Wyatt ... Rock Bottom

Après une incursion dans le milieu scolaire de Canterbury, continuons de plus belle avec l'un de ses meilleurs élèves, Robert Wyatt, qui en 1974, a obtenu un Master avec le chef d'oeuvre Rock Bottom.200px-RobertWyatt_2006.jpg
Avant de se délecter de la quasi intégralité de l'album, petit retour sur les débuts de Robert Wyatt batteur, chanteur, compositeur.
Tout commence en 1966 avec les Wild Flowers, première ébauche qui nourrit en son sein les piliers du style Canterbury.
Suite à cette expérience Wyatt, Kevin Ayers et Mike Ratledge fondent Soft Machine mélange de pop et de jazz.
Après 4 Albums, lassé de voir le groupe tendre de plus en plus vers la musique instrumentale,  Robert Wyatt (a un desir d'avenir plus juste et) s'en va former Matching Mole histoire de réchauffer ses cordes vocales et retrouver le gout des (choses simples) chansons.
Malheureusement en 1973 une chute le laisse paralysé des deux jambes. Contraint d'abandonner la batterie, il se consacre au claviers, au chant et à la composition, puis enregistre l'un des albums majeurs des 70's, pour ne pas dire du siècle: Rock Bottom.
Pour une Bio plus complète un très jolie site avec des interviews en français et en anglais, datant des années 70 à nos jours.
http://www.disco-robertwyatt.com/index.htm

10_vol1.jpgOn commencera donc l'emission avec deux titres enchainés du "volume 1" (1969)premier album de Soft Machine qui nous permettent d'apprecier à sa juste valeur les talents de batteur mais aussi de chanteur (et melodiste) de Wyatt: Why am i so short" et "so boot if at all".On y retrouve aussi Mike Ratledge (guitare),Hugh Hopper (basse) et Brian Hopper (sax alto,sax tenor)

 

Puis la piece maitresse de ce n°16 : Rock Bottom ,le deuxieme album solo de Robert Wyatt qu'on ecoutera,une fois n'est pas commune,en quasi intégralité.

8751-rock-bottom.jpgBien qu'ecrit dans sa grande majorité avant l'accident,il est difficile de ne pas voir dans l'intimisme et la noirceur de certains titres un coté autobiographique (en anglais hit the rock bottom signifie toucher le fond)  à cette oeuvre tres largement consacrée à la compagne de Wyatt : Alfreda Benge qui signe aussi les dessins de la pochette et intervient dans le final de "Alife"

On demarre avec "Sea Song " petite chanson d'amour irreverencieuse bourrée d'allégories marines interprétée par Wyatt et Richard Sinclair (Deja present dans The Wild Flowers et par la suite dans Caravan,Hatfield And The North,Camel).Puis on passe directement au 3eme titre : Little Red Riding Hood Hit The Road,morceau pour le moins singulier (la batterie et les cuivres sont passés à l'envers pendant la premiere partie) ou Wyatt et Sinclair sont accompagnés du trompettiste sud Africain Mongezi Feza ( qu'on retrouvera quelques anées plus tard dans l'album "in praise of learning" de Henry Cow) et du poête,humoriste et parolier Ivor Cutler.

Puis deux titres plus intimistes : Alifib (Wyatt y retrouve le sensationnel bassiste des Wild Flowers et de Soft Machine : Hugh Hopper) et Alife (ou les deux musiciens sont rejoints par Gary Windo -Clarinetiste de Matching Mole qu'on retrouvera plus tard aux cotés de Chick Corea ou dans le big band de 60 musiciens (dont Wyatt mais aussi R.Fripp de Crimson)créé par le pianiste Keith Tippett , le Centipede  et par Alfreda Benge (comme je l'ai deja dit plus tôt , fallait suivre).

L'album,comme l'emission ,se termine en apotheose avec le splendide Little Red Robin Hood Hit The Road (le petit robin des bois prend la route) ou l'on retrouve Wyatt,Sinclair,et Cutler entourés cette fois ci du battteur Laurie Allan (ephemere batteur de Gong sur Flying Teapot),du guitariste Mike Oldfield et du violoniste Fred Frith,dont on a deja beaucoup evoque la carriere (Henry Cow,Art Bears,Massacre ou plus recemment The Dreamers)

Une emission à l'image de l'album sensationelle que vous pouvez ecouter ici : Vraiment Autre Chose n°16 Robert Wyatt

ou bien la telecharger ici : http://www.mediafire.com/?s8yrjtdt05t3oqa

Apres avoir traité de la presence du jazz dans le rock progressif,on prendra le chemin inverse dans la prochaine edition consacrée à la presence de prog dans le jazz ancien (Keith Tippett Group) ou actuel (Andy Emler Megaoctet,Julien Julian Fractale,et des tas d'autres musiciens qui envoient grave leurs mamans.Bonne ecoute.                             Manu et Stephane

 


En bonus une petite vidéo de Soft Machine, "I should've known" qui réunit en un seul titre les compositions "Why am i so short ?" et "So boot if at all" que vous pouvez écouter dans cette émission, mais aussi retrouver sur le premier album du "Soft" sobrement intitulé Volume 1.
http://www.youtube.com/watch?v=gETYS-sNI9E&feature=related  i should've known
Amis batteurs, nous ne saurons trop vous conseiller de voir Wyatt oeuvrer comme un diable derrière ces fûts avec Soft Machine, un mélange de rock et de jazz assez étonnant pour l'époque, qui annonce le style de John Bonham et se classe dans la catégorie des batteurs spectaculaires comme Buddy Rich, Gene Krupa ou Art Blakey avec la finesse d'un Elvin Jones