Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2010

Emission 13 : Can "Zhengzheng Rikang" & Häx Cel "Zwaï "

Eh oui ! Cette semaine nous avons concocté une emission aux petits oignons puisqu'il y a DEUX albums de la semaine. Vraiment Autre Chose , treizieme du nom parle de Can et de Hax Cell , mais ne parle pas d'Axel Khan .

zhengzhengfrontlgye7.jpgOn commence donc avec Can , dont nous avions déja écouté lors des premieres emissions quelques extraits de l'album "Ege Bamyasi".C'est un autre pan de l'oeuvre de ce fantastique groupe allemand de  psyché-prog-rock-minimaliste que nous decouvrons car cet album pirate semi-officiel paru en 2006 revient sur les debuts en compilant des demos enregistrées entre 68 et 69.Certains des 7 titres sont des alternate takes de morceaux presents dans les albums "Monster Movie" et "Soundtracks", ou dans les compils "Delay 1968 " et "Unlimited edition 1976", d'autres sont carréments inedits.

C'est la premiere periode de Can avec Malcolm Mooney au chant avant que celui ci ne decide de rejoindre les USA pour preserver sa santé mentale et ne soit remplacé par le japonais Damo Suzuki (qui , lui même , quittera Can pour rejoindre l'eglise de scientologie ).Pour le reste on retrouve avec plaisir le set original de Can : Mickael Karoli à la guitare (dont on apprecie la finesse du jeu nottament dans le troisieme extrait diffusé "she brings the rain ") Irvin Schmit aux claviers , Holger Czukai à la basse et le formidable Jaki Liebezeit à la batterie.

On decouvre au fil des quatres extraits choisis par nos soins un Can oscillant successivement entre rock garage (My Connection ) rock prog (Nothing away) ballade jazzy (She brings the rain , qui peut rappeller du Tom Waits premiere epoque) et rock psyché obsessionel  (Little Star of Bethleem ).

imagesCAXR7S1K.jpgPuis on quitte Cologne pour Hanovre avec le groupe Häx Cel . La aussi , il s'agit d'un album rare puisque "Zwaï" qui est un live est le seul album du groupe.Formé en 1971 par des musiciens ambitionnant de meler rock prog et musique classique,Hax Cell a la particularité notable de ne pas comporter de guitariste,les solis etant dévolus majoritairement à la flute.Hax Cell enregistrera un single "Albinoni " en juin 72 avant le concert à la Beethovensaal en octobre qui donnera l'album Zwaï.

Avec un clavier joué facon clavecin et des melodies evoquants Bach ou Albinoni alternées avec des envolées à la flute à la Jettro Thull,Häx Cel propose un son bien différent des autres formations prog-classique de l'epoque (Renaissance , Emerson Lake et Palmer) comme on peut l'apprecier dans les extraits difffusés : Le single "Albinoni" puis extraits du live : Julius Cesar , Music , March et une reprise de la Bourée de Haendël.  

Les musiciens ( Mickael Moebus ,basse et chant , Achim Neubauher , clavier , Rainer Greffath ,batterie et Dieter Neumann à la flute ) se sépareront à la suite de la sortie de l'album appellés par des projets respectifs à Bochum ou aux states et terriblement décus par la pochette de l'album un brin tristounette.Ils se reformeront dans les années 90 avec en plus le fils du flutiste à la guitare perdant par la même ce qui faisait l'originalité de leur son.

Une bien belle emission donc avec des albums presque inédits , allemands et commencant par la lettre Z que vous pouvez écouter ici :

 Vraiment Autre Chose n°13 Hax Cel Can

Bonne écoute.Amitiés Progressives. Manu et Stephane

Vous pouvez aussi telecharger cette emision pour l'ecouter plus tard ici : http://www.mediafire.com/?vc64xc6huc0wz9v

Petit bonus : l'objet de la discorde , la pochette de Zwaï :

Front.jpg

Les commentaires sont fermés.