Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2012

Vraiment Autre Chose n°43 : Auris Media Records Radio

Et hop ! encore une emission exceptionelle puisqu'apres le label Altrock il y a six mois , nous partons à la decouverte d'un autre de ces labels qui fait la richesse du paysage actuel musical , il s'agit du label Israelien Auris Media Records .

Plus de 3h de musiques radicales , surprenantes , emballantes et nouvelles , dans lesquelles nous glisserons joyeusement du klezmer core au free jazz en passant par le zappaien et la musique contemporaine. Une emission qui fera date et que vous pouvez ecouter ici

 Vraiment Autre Chose n°43 - Auris Media Records Radio

Mais vous pouvez aussi la telecharger pour ecouter plus tard ici : http://www.mediafire.com/?7e1ggo8d8ooxmqj

Avant d'entrer dans le vif du sujet , on s'ecoute le dernier né du duo Carla Khilstedt - Mathias Bossi , "Hush hush" , tiré de leur nouveau site Rabbit rabbit radio , ou ils nous proposent un nouveau titre chaque mois ,. Celui ci porte fortement l'empreinte de leur participation au defunt groupe Sleepytime Gorila Museum , ce qui n'est pas pour nous deplaire .

Puis on rentre dans le vif du sujet , et là , comme d'hab,un rapide historique s'impose :

Au debut etait Auris Media , promoteur de concerts de musiques différentes  ( Citons Acid Mothers Gong, Brainville 3 (Daevid Allen, Hugh Hopper, Chris Cutler), Daniel Kahn,  Fred Frith and Chris Cutler, Faun Fables, Gogol Bordello, Holger Czukay, John Zorn, , Melvins, Messer Chups, Ned Rothenberg, Tatsuya Yoshida, Vialka et autres )  et novatrices en Israel .

Auris , du nom latin du centre de l'oreille , Media a ete cree par Victor Levin et Leonid Ulitsky . Puis ceux ci , accompagnés du bassiste Igor Krutogolov , decident de passer le cap en creant leur propre label , c'est la naissance d'Auris Media Records

aum001-4.gifLe premier album produit sera celui de Kruzenshtern I Parohod : The Craft Of Primitive Klezmer , un bijou . KIP est un groupe de klezmer core , comme ils s'auto définissent , leur musique est un melange de traditionnel klezmer et de rock metal debridé . La clarinette de Ruslan Gros assurant la partie trad et la batterie de Guy Schechter et la basse d Igor Krutogolov ( retenez ce nom , vous allez le relire à, de nombreuse reprises ) , par ailleurs compositeur , assurant la partie plus "metal "qui nous renvoie du coté de Primus . Ce melange rock trad associé à l'energie délirante et les petits cris poussés par les musiciens n'est pas sans evoquer la folie des suedois de Samla Mammas Manna . On decouvre ici deux extraits de ce premier opus "Mishegene Parovoz " et "Cul de sac ".

On suit la discographie des KIP avec un extrait de leur deuxieme opus : Songs , plus produit et un peu plus jazzy : "Shtetl".Cet album songs etant produit par notre ami Udi Koomran qui officia au debut du label .

aum011-01.gifAu cours d'une tournée en Lituanie , les KIP font la connaissance de Vialka , ce groupe de math folk dont on vous rabat les oreilles dans vraiment autre chose . Le contact est excellent et Victor Levin les invite en Israel ou , outre une tournée , ils enregistreront un split album ( 6 titres chacun ) qui sera donc le 3eme des KIP . Pour l'occasion , les 3 musiciens (Gros , Krutogolov , Sheshter ) sont rejoint par l'accordeoniste Olya Elenskaya , comme sur le titre "Karate ". Sur cet album , les Vialka ( Marylise Frecheville et Eric Boros ) nous livrent leur adaptation d'un poeme de Murakami "Les Singes Merdiques"

cover_1432112122012_r.jpgPour leur quatrieme album , le but etait de revenir à un son plus brut, moins produit et plus fidele au vrai son du groupe sur scene , c'est donc en trio et dans les conditions du live que sera enregistré Noize 2005 , une vraie réussite qui justifie amplement l'appellation Klezmer core , et une veritable gifle salutaire que ces nouvelles versions de titres deja parus dans les precedents album. On s'en ecoute deux extraits " Meholalot" (un titre de john Zorn paru dans une compilation d'inedits de la premiere periode accoustic Masada ) et " Dangler's song ".

 

 

cover_5228112122012_r.jpgOn en arrive au petit dernier , paru cette année et dont vraiment autre chose vous offre l'eclusivité en avant premiere , il s'intitule The Hidden Album , c'est Boris Martzinovsky qui officie à l'accordeon aupres du trio originel.Les KIP prolongent leur recherche d'un son brut avec des titres plus étoffés et ecrits comme le fabuleux Koshka , que nous vous donnons à entendre et où Ruslan Gros nous régale de solis tres free jazz ou sa clarinette paraitrait presqu'un saxophone au sommet de son acidité .

Et puis , en avant avant premiere , un extrait d'un album qui n'est pas fini d'enregistrer , un album réalisé avec les Vialka , mais cette fois ci conjointement , les musiciens jouent tous ensemble . Dans l'extrait , Marylise abandonne sa batterie pour officier uniquement au chant , et avec quelle réussite ! le morceau s'intitule "Bad Horror" , et c'est par lui que nous arretons cette decouverte de Kruzenshtern I Parohod , un groupe essentiel de la nouvelle scene rock in opposition , et qui fête cette année ses 10 ans .

Mais ce groupe est loin d'être le seul que nous propose Auris Media Records , dans la suite de l'emission , nous partons à la decouvertes d'autres projets tout aussi interessants.

aum008-00.gifA commencer par le IKKB , le Igor Krutogolov Karaté Band , qui comme son nom l'indique est un des nombreux projets parallelles du bassiste compositeur génial de KIP . On y retrouve les musiciens de KIP cités plus haut , mais accompagnés de nombreux musiciens puisqu'il s'agit presque d'un big band dans lequel on retrouve aussi Victor Levin et Leonid Ulitsky , un big band de jouets puisque les musiciens jouent ici des instruments jouets .Dans cet album intitulé Children 4 musik, la musique est plus brute , on oublie l'influence klezmer pour un rock décomplexé mais tout aussi délirant , comme on s'en rend compte avec les extraits "Adidas in your ass" , "Elvis sucker " et Jesus Christ superpharm "et son intro qui evoque le premier album de Mr Bungle.

aum015-01.gifL'une des particularités du label Auris Media Records est de creer des rencontres entre musiciens pour des concerts , et dons des albums live uniques , celui auquel on s'interesse maintenant , le Live At The Head , du nom de la salle ou fut donné ce concert réunit ce bon vieux Igor Krutogolov , le fantastique saxophoniste Israelien Assif Tsahar et le batteur des Ruins , Tatsuya Yoshida . L'album est coupé en deux parties , l'une est le spectacle Ruins Alone , dont on a deja parlé ici à l'occasion de sa venue au festival de Carmaux , et l'autre est une série d'improvisation extremement free jazz . On en ecoute d'ailleurs la premiere . Ce concert a ete masterisé par notre ami Udi Koomran , qui le considere comme etant sa meilleure production.

aum013-01.gifEncore une rencontre à l'origine de l'album suivant , celle entre les KIP et le groupe Ukrainien I Drug Moy Gruzovic . Cet album a ete enregistré en totale improvisation la nuit suivant le dernier concert de la tournée Israelienne du groupe Ukrainien . Il est conc crédité Gruzovik i Kruzenshtern et s'intitule Melekh . Les musiciens , outre les habituels Igor Krutogolov, Guy Schechter et Ruslan Gros et Olya Elenskaya à l'accordeon , sont les ukrainiens Vadim Antonov , Rostyslav Chaban et Yuriy Zhiyarev . Une vraie réussite , et on est loin à l'ecoute d'imaginer qu'il s'agit de musiques improvisées. On l'appreciera ici avec deux extraits " King , angel and salt " suivi de " Summer 82 "

Une nouvelle rencontre provoquée par le label , celle du contrebassiste Vladimir Volkov et du gelnial pianiste Slava Ganelin pour un album encore une fois entierement improvisé , du free classique contemporain pour tenter de definir . Un album extremement prenant et un son original et pur que celui de ce Ne Slyshno. Encore un album rare , on ecoute ici un extrait , le 5eme de cet opus.

On decouvre ensuite un jeune groupe Israëlien , le Carmel Apple Pop , qui nous donne à entendre un album frais , tres inspiré du premier opus de Mr Bungle avec un set basse batterie guitare sax et chant , mais les titres choisis ici par nos soins sont 2 instrumentaux : "Victor at the natural habitat" et "Caramel apple pop" .

aum020-01.gifOn enchaine avec une pure merveille , un bijou , une pepite , un album indispensablissime , un enorme coup de coeur Vraiment Autre Chose dont vous nous direz des nouvelles , du reste tout ses albums sont commandables sur le site Auris Media Records (voir plus bas ) , celui ci est aussi plus que recommandable , bref , treve de compliments mérités , il s'agit encore d'une rencontre entre les KIP et le groupe Polonais Mitch and Mitch , lors de la tournée Israelienne de ce dernier à l'occasion de l'année de la Pologne en Israël . Il est crédité Mitch&Krutogolov&Mitch plays the music of Zelig Rabitchnyak . En réalité , ce monsieur n'existe pas et c'est encore une fois au cerveau prolixe d'Igor Krutogolov qu'on doit les 8 titres de cet album intitulé " Love For Three Cockroaches " . Cet album , c'est Kruzenshtern I Parohod sur son lit de Morriconne à la sauce Mr Bungle ,rien que ça . Accrochez vous et regalez vous des trois extraits qu'on a eu un mal de chien a choisir tellement cet album est une réussite de bout en bout : "Tarakanraluch III : The empire ", " Epitaph for a one legged bastard " et "Rise , insects , rise " .

Puis on passe à tout autre chose encore une fois avec une nouvelle rencontre provoquées entre le pianiste Slava Ganelin , encore lui , cette fois ci c'est un saxophoniste qu'on retrouve à ses cotés en la personne de Ned Rothenberg , encore un album de musique contemporaine totalement improvisée dont on ecoute deux courts extraits .

Et on finit en beauté en retrouvant avec plaisir le fabuleux Assif Tsahar , dont je vous livre une courte bio , parce qu'il le vaut bien et que c'est un plaisir de decouvrir un tel souffleur .

aum022-01.gifNé en 1969 à Tel-Aviv, Assif Tsahar commence à jouer de la guitare à l’âge de 14 ans, avant de s’orienter vers l’apprentissage du saxophone.
Il s’envole pour les Etats-Unis à 21 ans et s’installe à New-York où il découvre la diversité et l’effervescence musicale qui y règne…
Très vite considéré comme l’un des jeunes musiciens les plus dynamiques de la scène jazz et de la musique improvisée, il côtoie, joue et enregistre avec un nombre incalculable de musiciens majeurs de la free music 
Assif a joué dans le Big Band de Cecil Taylor, le "Little Huey Orchestra" de William Parker, en trio avec Jim Black et Mat Maneri... et ses projets actuels incluent des performances solo, un duo avec Hamid Drake, un trio où de nombreux artistes ont joué : Hamid Drake, Peter Kowald, Rashied Ali, William Parker, Paul Lovens, Susie Ibarra, Warren Smith, Wilbur Morris, Le Quan Ninh, Andrew Cyrille, John Tcikai... Il dirige aussi des grands ensembles : "The New York Underground Symphony", Assif Tsahar's Zoanthropic Orchestra et Assif Tsahar's Brass Reeds Ensemble. et dirige parallèlement le label Hopsoctch Records et le fameux Vision Festival .

Pour cet album intitulé Hot Exhaust , fruit d'un concert au Club Levontin à tel Aviv , il est accompagné de l'indispensable Igor  Krutogolov à la basse et du surprenant Hugai Fershtman à la batterie , et c'est un titre de 15 minutes , du pur free jazz , qui conclue cette emission , il ouvre l'album et s'intitule Hot Engine.

On finit avec , rien à voir , un bon vieux Primus , ou steph nous met l'accent sur le guitariste Larry Lalonde : Mrs Belding (Tales from the punchboal )

 

Voila , je pense qu'on a été complets , on se retrouve tres vite , portez vous bien.                 Manu et Stephane

Ps:

Si cette emission vous a mis l'eau aux oreilles , vous pouvez entendre d'autres extraits , et commander les albums à des prix tres abordables sur le site d' Auris Media Records ici : http://www.aurismedia.com/records/index.php

Surtout qu'outre leur contenu , les cds sont tous des objets magnifiques , tant les covers que les packaging originaux .